LES DÉPAYSEMENTS 
Installation vidéo double canal, 2021, 21min.

En mettant en scène l’écart en tant qu’espace de relation entre les humains, Les Dépaysements questionne la porosité de nos identités et la possibilité de se reconnaître ailleurs qu’en soi. Comment notre mémoire et notre singularité résonnent-elles dans un corps et une mémoire autres ? Que se passe-t-il lors du glissement de soi dans l’autre ?

Entre 2007 et 2017, des dizaines d’étudiants originaires de Nouvelle-Calédonie (Pacifique) partaient se former dans les filières industrielles du Nord québécois. À la même période, plusieurs travailleurs québécois immigraient en Nouvelle-Calédonie pour travailler dans le secteur minier. L’installation Les Dépaysements met en scène ces migrations entrecroisées entre le Québec et la Nouvelle-Calédonie. Durant une année passée entre ces deux territoires, j’ai filmé individuellement plusieurs de ces personnes en leur demandant de me décrire des paysages intimes. Souhaitant créer un espace de résonance entre ces parcours et paysages intérieurs entrecroisés, j’ai mis en place un dispositif audiovisuel permettant à chaque personne d’emprunter les “paysages” de l’autre, par l’écoute et la répétition orale.


*THE CROSSOVER

Video Installation, 2021, 21 min.

Between 2007 and 2017, while dozens of students from New Caledonia left their country to get trained in the industrial sectors in northern Quebec, several workers from Quebec immigrated to New Caledonia to work in the mining sector. THE CROSSOVER provides an experience of encounters which transcend the distance between 26 New Caledonian and Quebecois who have experienced these migrations. While creating a space of imagination in an indefinite and shared space-time, this work offers a sensitive and anthropological reflection on the feeling of belonging to a a body, a location and a community. Thanks to the audiovisual sharing of intimate memories, THE CROSSOVER interrogates the boundaries of our identities and their sharable dimension.


︎
VOIR : Collection Vitheque, Vidéographe

LIRE : LES DÉPAYSEMENTS, Mémoire, 2020, Université Laval, Département d'anthropologie.











Maison de la culture Janine Sutto, Montréal, 2023.


© Annabelle Fouquet – 2023