︎23 octobre 2022
Paysages déplacés (Moved Landscapes)
Festival ANTIMATTER. Victoria, Bc, Canada.




︎7 octobre 2022
Les Dépaysements (The Crossover)
WNDX FESTIVAL OF MOVING IMAGES. Winnipeg, Canada (The Winnipeg Cinematheque).




︎26 septembre 2022
Le projet de création Nos équations marines bénéficiera du programme de mentorat offert par VIDEOGRAPHE :)


︎15 septembre 2022
Les Dépaysements (The Crossover)
OPTIMISTA - Yellow Pad Sessions. Quai 5160, Maison de la culture de Verdun, Montréal, Canada.



Quelques mots derrière ma participation au lancement du cycle OPTIMISTA :

Quel a été l'élan de cette œuvre que vous présentez et pourquoi elle est si bonne pour OPTIMISTA? (Optimista)

“J’ai été inspiré par les mots clefs qui guident le cycle de conférence d’OPTIMISTA : COURAGE, COMPASSION, AMOUR ET COMMUNAUTÉ. Ce ne sont pas des thématiques, ils sonnent plutôt comme des injonctions positives. Organiser la rencontre d’artistes et d’œuvres autour de ceux-là, ça replace l’art où je souhaite le voir : au milieu de nous, entre nous. La première vidéo (Les Dépaysements - The Crossover) présentée met en relation une trentaine de personnes qui ne se sont jamais rencontrées. Elles ont chacune immigré dans le pays de l’autre. Des Québécois en Nouvelle-Calédonie (Pacifique) et des Calédoniens au Québec. Par un dispositif audiovisuel, chaque personne est invitée dans l’espace intime d’une autre : dans ses souvenirs, ses sens, son ‘chez soi’ imaginé. Ils les empruntent temporairement, le temps d’une rencontre. Les visiteurs de mon œuvre se retrouvent face à cet échange. Les frontières identitaires de l’un et l’autre demeurent au cœur de l’œuvre. Elles ne séparent plus, mais permettent de traverser. Comment chaque personne réagit aux mots et aux images de l’autre ? Qu’est-ce qui les rassemble, qu’est-ce qui les distingue ? L’échange devient ici acte de communion. Au-delà de la distance, autant physique qu’existentielle, je créé un lien entre deux inconnus. Et je pose la question : peut-on appartenir ensemble ? Peut-on s’imaginer ensemble ? C’est ce mouvement de reconnaissance, qui prend positivement acte de la différence, qui, je pense, peut-être à la base d’un lien communautaire. La seconde vidéo présentée (Paysages déplacés - Moved Landscapes) met en scène des images et des sons filmés dans les deux contextes, Québec et Nouvelle-Calédonie, séparés par des milliers de kms. Elle créé aussi des liens entre des paysage, mais ici à un niveau plus sociétal et historique. Elle questionne l’écho entre deux mémoire collectives, marquées par une histoire coloniale. Elle joue avec le réel et nos perceptions: où sommes-nous ? Que voyons-nous ? Nos communautés sont faites de mémoires rapiécée, comme des palimpsestes. Et nos mémoires, comme nos identités, fonctionnent toujours par écho, par réflexion. C’est cette dynamique que mon oeuvre interroge.”


︎20 décembre 2021
“Les Dépaysements : entre perte de sens et connaissance”. Anthropologica, 2021, Culture, Vol.15, n.2, Modes et format.


︎3 mai 2021 “Les Dépaysements, Regards croisés.”, 88e Congrès de l’ACFAS, Sherbrooke, Canada.

︎ 21 novembre 2020 “Les Justes milieux : création anthropologique et interdisciplinarité”, Colloque Arts et médias. Espaces : imaginaires, habitats et contestations, 8e édition,Université de Montréal, Canada.

︎ 4 septembre 2019 “Les Dépaysements, Regards croisés sur les mobilités entre le Québec et la Nouvelle-Calédonie” 4, Université de Nouméa (Nouvelle-Calédonie). 

︎27 Février 2018 « Les États incertains. Regards croisés sur le “pays”, Colloque annuel de l’ERSAI, Université de Montréal.

Plus d’archives à venir...
 




© Annabelle Fouquet – 2022