ANNABELLE FOUQUET // Vidéo - Photographie - Anthropologie visuelle






LES DÉPAYSEMENTS

Installation vidéo, 2020. Durée: 41 minutes.

Entre 2007 et 2017, plusieurs dizaines d’étudiants originaires de Nouvelle-Calédonie (France, Pacifique) partaient se former dans les filières industrielles du Nord québécois au même moment où de nombreux travailleurs québécois immigraient en Nouvelle-Calédonie pour travailler dans le secteur minier de cet archipel du Pacifique.

L’installation vidéographique LES DÉPAYSEMENTS met en scène une expérience de rencontre transcendant la distance entre 26 participant.es néo-calédoniens et québécois ayant vécu ces migrations croisées. En recréant un espace d’imagination à la spatio-temporalité indéfinie et partagée, cette installation propose une réflexion sensible et anthropologique sur le sentiment d’appartenance à un lieu et à une communauté, ou encore sur la sensation complexe du “chez soi”. Grâce à un dispositif audiovisuel de partage de sensations et de mémoires intimes, l’installation LES DÉPAYSEMENTS interroge les frontières identitaires et leur dimension partageable. Elle questionne ce que nous avons de commun et explore notre capacité à nous “imaginer” et à nous “sentir ensemble”, au-delà d’horizons et de parcours de vie divergents.



Video installation, 2020. Duration : 41 mins.

LES DÉPAYSEMENTS permits encounters between individuals from New Caledonia who studied in Quebec in mining-related programs on the one hand, and persons originally from Quebec who worked in New Caledonia’s mines on the other hand. Through the sharing of senses and memories, this audiovisual and anthropological project takes a look at individual and collective senses of belonging. It explores the general challenges of “imagining oneself together”, going beyond differing origins and life horizons.